Essentielles et ensemble

Morbihan

Aujourd’hui, je vous parle d’un livre que je suis en train de lire. Je ne l’ai pas terminé mais je ne résiste pas à l’envie de vous en parler déjà, tant il me semble prometteur, et tant il m’a déjà beaucoup aidé.

Parents toxiques… vous êtes vous déjà dit que vous aviez eu des parents toxiques? Des parents qui n’ont pas su vous aimer? Par ignorance? Par manque de conscience? Par déni de leurs souffrances qu’ils ont projetées sur vous?

Avez vous déjà essayé de leur parler, pour exprimer votre difficulté à vivre ou vos difficultés pendant l’enfance? Continuez vous à les voir, et vous sentez vous toujours aussi mal , autant en souffrance que quand vous étiez enfant? Est ce que vous vous en voulez de réagir comme ça alors que vous êtes “censé” être une adulte responsable, et que vous avez peut être des enfants?

Dans ce cas, ce livre peut vous aider à mettre des mots sur ce que vous avez vécu, sur leur comportement et vous aider dans votre quête de détachement.

 

 

Personnellement, j’y vois une aide pour sortir de leur emprise. Pendant longtemps, je n’ai même pas pensé utiliser ce mot au sujet de notre relation, je l’utilisais pour mes relations amoureuses.  

Mais j’ai vécu des situations dans lesquelles je n’ai pas pu faire autrement que voir que j’avais le même mal être avec eux qu’avec mes ex. J’essayais de prendre en charge leurs émotions, et contrôler mon attitude pour ne pas déclencher de critiques et de propos dévalorisants.  

 Seule il ne m’a pas été possible de me détacher d’eux. Avec ce livre, je vois que je ne peux pas leur parler parce qu’ils n’ont pas, ou ne veulent pas prendre la responsabilité de leurs actions, et que quand je leur parle, ça n’est pas moi, la femme qui est là, c’est la petite fille, prête à les excuser de tout et d’encore se taire et s’oublier pour encore essayer de garder quelque chose qu’elle croit être de l’amour. Ca peut être même générer un effet pire que prévu. 

C’est vrai qu’ils ont vécu des moments difficiles, mais avant d’aller chez les autres reconnaitre leur vie difficile, je crois qu’il est essentiel pour grandir de reconnaître son propre vécu à soi, sinon, c’est une forme de déni. Pourquoi reconnaître leur vécu difficile et pas le sien, sinon par peur de perdre quelque chose que nous prenons pour de l’amour? Il faut du courage pour le faire. Car pour reconnaitre son vécu et le dire au grand jour, si c’est possible peut être, ça veut dire essayer de leur en parler sans fléchir face à des tentatives de manipulations qui certes seront peut être inconscientes, mais qui seront bien existantes et ne feraient qu’ajouter aux souffrances de l’enfant intérieur que vous avez été. 

Je crois même qu’il n’est pas possible de pardonner tant que nous n’avons pas accueilli la souffrance de notre enfant intérieur.  

 

Ce livre est une des manières pour moi de se réveiller pour prendre enfin en compte cet enfant intérieur à sa juste valeur et sortir du déni.

 

Je vous souhaite une bonne lecture ! 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *