Essentielles et ensemble

Morbihan

J’ai souvent entendu dans des videos ou lu dans des articles qu’il était guérisseur de se relier à son enfant intérieur. A un moment de ma vie, j’étais tellement en manque affectif, et consciente que je ne devais pas aller vers un partenaire, car je n’étais pas prête que mon système de croyances sur les relations amoureuses étaient complètement à revoir, que je me suis offert un ours en peluche.

Pour certains ça peut paraître ridicule, voire inutile. Est ce que vous vous voyez dormir avec un ours en peluche, ou une poupée?

J’en ai ressenti le besoin, besoin de serrer quelquechose ou quelqu’un dans mes bras. Comme le quelqu’un n’étais pas là, j’ai choisi un ours en peluche.

Dès que je l’ai eu, j’au compris à quel point il allait être important dans ma vie. J’en avais déjà eu un adulte, et il dormait même avec moi et mon ami de l’époque. Parce que ma petite fille intérieur avait besoin de se sentir en sécurité, et que je ne réussissais pas à la calmer.

Quand je dis petite fille intérieure peut être que ça ne vous parle pas. La petite fille intérieure c’est celle qui est terrorisée quand elle ne se sent pas à l’aise dans une relation, ou qu’une situation en lui semble pas claire. En tous cas, pour moi c’était ça. Avant de faire un travail sur moi, je croyais que c’était moi qui était terrorisée, et en fait, oui, mais surtout, ça n’est qu’une partie de moi, et une autre partie sait très bien qu’il n’y a rien à craindre dan ce cas. , mais ma petite fille intérieure qui n’a comme conscience que le fait que la situation ressemble à une situation qu’elle a déjà connue et se sent terrorisée.

Dans ce cas, je sais très bien que c’est cette partie de moi, c’est que la mémoire d’une situation est réveillé, et cela n’a pas trop à voir en général avec ce qui se présente devant moi. C’est plus une anticipation de ce qui pourrait se passer par rapport à quelquechose qui a été vécu.

Par exemple si j’ai vécu qu’un adulte m’a un jour abandonnée affectivement, qu’il ne m’a plus parlé ou parlé différemment , je vais expérimenter quand mon conjoint se fait plus distant avec moi, le souvenir de ce qui est arrivé il y a longtemps, et je vais avoir peur d’être abandonnée. Alors que je suis adulte, je ne peux donc pas être abandonnée, je peux me débrouiller, trouver des amis, des associations.

Une fois chez moi, avec mes peurs, je m’empressais de serrer mon ours en peluche contre moi, au plus fort de mes angoisses, et je lui parlais. Je regardais son museau et ses petits yeux tout doux et ça me faisait tellement de bien. J’ai même pu pleurer en lui disant que j’étais contente d’avoir un ami, que je l’attendais depuis longtemps. Et c’est vrai qu’enfant, je n’avais pas d’amis, que je ne parlais pas à mes peluches.

La guérison passe par l’expression des émotions de mon enfant intérieur. Des émotions qui n’ont pas pu être exprimées enfant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *